Mirah K.


Mirah est une grande curieuse qui s’essaie à tout et encore plus si c’est artistique.

Elle a découvert le théâtre vers 8 ans et a toute suite pris goût à la scène. En revenant à Brest en 2010 après quelques années à Paris et à Vienne, elle reprend le théâtre avec Pascale Gouletquer : professeure de littérature et d’art dramatique à l’Harteloire et Mychel Chénier : metteur en scène et comédien.

Parallèlement elle commence aussi à s’intéresser à l'improvisation théâtrale pour ensuite co-créer l’association « La Clique à Farce » afin de développer l’improvisation théâtrale sur Brest. Elle suit de près le festival international d’improvisation Subito¡! de Brest et aide à l’organisation depuis 2010 où elle a pu également au fil des années développer ses compétences techniques, en régie lumière, mais aussi pour d’autres évènements comme ceux d’Astropolis par exemple.

A côté de cela elle pratique la danse, dans différents styles, sur une base improvisée, visant à lâcher prise et à l’écoute du corps. Elle touche enfin au burlesque, en organisant et jouant plusieurs spectacles, vidéos et défilés entre Brest, Rennes et Paris de 2011 à 2013. Aux Arts plastiques également, elle a en effet étudié deux ans dans l’école d’art Auguste Renoir à Paris.

La curiosité l’emmène voyager et vivre dans d’autres pays, à Berlin en Allemagne de 2014 à 2016 où elle termine sa licence franco-allemande interculturelle en partenariat avec la Sorbonne-nouvelle à Paris, pour ensuite travailler pour l’entreprise Tickettheater spécialisée dans la promotion de spectacles et de concerts sur Berlin. Elle partira ensuite un peu moins d’un an au Chili, voyager, mais aussi travailler pour LabSense en tant que développeur linguistique sur différents projets en allemand et en français, pour qui elle avait déjà travaillé lors de ses deux premières années d’études.

En 2017, elle part pour Bâle, en Suisse, pour être professeure de français durant un an, où elle développera parallèlement beaucoup de projets photographiques.

Depuis 2018, elle a rejoint POULPE PRODUCTION pour aller encore plus loin et développer toute sortes de projets, culturels et sociaux, et toujours acquérir de nouvelles compétences et toucher un peu à tout..

Ses différentes « tentacules » lui ont donné envie de créer un spectacle reliant ainsi différents arts entre eux, ou plutôt en les connectant, qui sera joué pour la première fois en janvier 2019 dans la région brestoise.